a

Invitée au Sud-Liban par le Hezbollah, la correspondante relaie la propagande et réussit l’exploit de ne parler ni d’Iran ni de terrorisme

Peut-on informer correctement en se basant sur des sources partisanes ?

Une campagne de boycott des entreprises israéliennes les plus importantes a été relayée par la presse. Derrière cette campagne : de grands Etats.

Eclairages & Opinions

Les manuels scolaires préparent des futurs "martyrs", diabolisent et nient l’existence d’Israël.

/
Twitter
Veille Médias

Fausses équivalences avec l'éducation israélienne et occultation des preuves du phénomène conduisent à minimiser sa gravité.

Le terrorisme est le même partout, en Europe comme en Israël. La couverture médiatique devrait en tenir compte.

Le Monde présente l'auteur d'une attaque comme la victime.